Quels vêtements porter pour circuler à vélo électrique en toute sécurité ?

Outre le vélo, les vêtements (de protection) adaptés devraient également faire partie intégrante de l’équipement, car ils contribuent de manière décisive à la protection du cycliste. Le casque, les gants et même les rembourrages dorsaux et les protections peuvent contribuer de manière décisive à éviter les blessures et les accidents. Avec les bons vêtements pour vélo électrique, chaque sortie à vélo se déroule en douceur et en toute sécurité, sans de s’inquiéter des conséquences possibles d’un accident.

Le casque

Le port du casque à vélo devrait être une évidence lors de chaque sortie à vélo, non seulement pour les enfants, mais aussi pour les adultes. On ne plaisante pas avec les blessures à la tête, car elles peuvent avoir de graves conséquences, et même être mortelles. Les casques sans forme intérieure réglable comportent généralement des coussinets d’épaisseurs différentes. Lorsque le casque est bien ajusté, les sangles doivent être fermées de manière à ce que seul un doigt puisse passer entre les sangles et le menton. Il n’est donc pas surprenant que dans certains pays, le port du casque soit obligatoire pour faire du vélo.

Protections pour les genoux et les coudes

Les protections sont un complément important des vêtements pour vélos électriques, en particulier pour les personnes qui veulent mettre leur vélo électrique à l’épreuve sur le terrain. Cet équipement sert à protéger les parties du corps particulièrement vulnérables ou exposées contre les blessures. Les coudières sont importantes pour les sports où une chute sur une surface dure est possible. En outre, elles permettent d’éviter non seulement les éraflures, mais aussi les fractures ou autres atteintes aux os et aux articulations. Pour cette raison, les genouillères sont également idéales. De nombreuses personnes utilisent un vélo électrique pour lutter contre l’usure des articulations. L’utilisation de coudières et de genouillères permet ainsi de les éviter ou de les atténuer.

Gants

Les gants ne devraient pas non plus manquer quand on fait du vélo. Les mains sont vite mouillées de sueur, surtout par températures élevées. Les frottements, la pression et l’humidité accrue peuvent alors entraîner la formation de zones douloureuses ou d’ampoules sur les coussinets. Grâce au matériau respirant utilisé pour presque tous les gants, l’humidité est évacuée de la peau vers l’extérieur. Cela permet d’éviter d’avoir les mains humides. Il est alors nécessaire de protéger les mains contre l’humidité extérieure. Comme les gants d’été et d’hiver se distinguent par leur matériau, il est recommandé de choisir des gants de vélo adaptés à chaque saison.

A la découverte du Fat Bike électrique
Faut-il immatriculer son vélo électrique ?