Faut-il immatriculer son vélo électrique ?

Les vélos électriques font désormais partie de notre paysage et de notre quotidien. Certaines personnes l’utilisent le week-end et d’autres vont au travail. Simple, rapide et écologique, il semble être le moyen de transport de demain. Mais faut-il enregistrer son vélo électrique ?

Vous devez assurer et enregistrer votre vélo électrique ?

Après la mise sur le marché du vélo électrique, ce nouveau type de véhicule connaît une série de problèmes, entre le vélo du père et le scooter du fils. L’effacement des frontières entre les deux types de véhicules a causé de nombreux problèmes, notamment en termes d’assurance et d’immatriculation. Cet article vous amènera à comprendre les obligations légales d’un propriétaire de vélo électrique.

En effet, certains modèles peuvent atteindre la vitesse de manœuvre des deux roues… Les personnes aux jambes fortes peuvent le faire de toute façon sans aucune assistance électrique. Dès lors, il est raisonnable de se demander ce qui est légal pour séparer les motos des vélos électriques, et quelles sont les obligations en termes d’immatriculation et d’assurance.

Vous devez enregistrer votre vélo électrique ?

Dans le contexte sanitaire actuel, la distanciation sociale est devenue nécessaire, et les vélos, notamment les vélos électriques, deviennent de plus en plus populaires. Plus ludiques, plus respectueux de l’environnement et plus sportifs, ils ne sont pas seulement utilisés pour les courses, mais aussi pour les trajets domicile-travail.

De plus, les vélos électriques équipés de moteurs électriques rendent le pédalage moins laborieux avec l’assistance électrique. L’existence de ce type de système d’alimentation est également essentielle pour des déplacements plus rapides.

Vélo ou mobylette

En France, comme dans la plupart des pays, tous les véhicules à moteur doivent être immatriculés et assurés avant de pouvoir prendre la route. Puisqu’il a un moteur, un vélo électrique peut être considéré comme un véhicule à moteur dans certains cas.

Par conséquent, le propriétaire est obligé de demander l’enregistrement et de souscrire une assurance. Mais suivant la loi, pour persister dans le concept des vélos traditionnels, les vélos électriques doivent répondre à certaines exigences.

La puissance du moteur ne doit pas être supérieure à 250W. De plus, le moteur ne peut être utilisé que pour l’assistance au pédalage et ne peut pas être utilisé pour un équipement fonctionnant en continu. Concernant la vitesse maximale, elle ne doit pas dépasser 25 km/h. Dans ces cas, votre vélo sera considéré comme un vélo et non comme un cyclomoteur. Cela élimine le besoin de procédures d’enregistrement.

A la découverte du Fat Bike électrique
Quels vêtements porter pour circuler à vélo électrique en toute sécurité ?