Que dit la législation française au sujet de la conduite des trottinettes électriques ?

Face à l’augmentation du nombre d’accidents, l’État a cherché un moyen de les endiguer. D’où la nouvelle loi sur le code de la route qui comprend une réglementation spécifique sur les trottinettes électriques, les gyroroues… entrée en vigueur il y a quelques mois. L’objectif est d’offrir une circulation sécurisée pour tous : piétons, véhicules, et tous les usagers en général. Le cadre d’une loi rigoureuse sur l’utilisation des EPDM (Engins de Déplacement Personnel Motorisés) y participe.

La mise en règle de la trottinette, circulation et stationnement !

Des obligations impératives à respecter sous peine d’amende. La vitesse maximale autorisée est de 25 km/h, elle ne doit pas être dépassée par votre trottinette. Il doit être équipé de feux avant et arrière et d’un rétroviseur pour être visible par mauvais temps. En ce qui concerne la circulation, ils ne sont pas autorisés à circuler sur les trottoirs avec le moteur en marche, et leur vitesse est fixée à 6 km/k au maximum, en veillant à ne pas gêner les piétons et la circulation.

En agglomération, les conducteurs d’EDPM sont tenus d’utiliser les pistes cyclables disponibles ou, à défaut, de rouler sur la chaussée (vitesse limitée à 50 km/h). En dehors de la ville, vous devrez utiliser les voies vertes. En ce qui concerne le stationnement, les trottoirs sont interdits, et les engins doivent être garés de manière à ne pas créer de nuisances et à rejoindre un bâtiment sur le trottoir, moteur éteint.

Autres obligations incontournables, amendes !

La sécurité étant le maître mot, des dispositions ont été prises. Le conducteur d’un EDPM doit être assuré au moins pour la responsabilité civile. Ce type d’assurance n’est pas compris dans l’assurance habitation, renseignez-vous auprès de votre assureur. Les enfants de moins de 8 ans ne sont pas autorisés à conduire un scooter, et les enfants de moins de 12 ans doivent porter un casque. Le transport d’un passager est interdit donc 1 scooter / 1 personne.

Comme annoncé dans le titre, cette loi vous invite à réfléchir avant de l’enfreindre, car toute infraction, même minime, est passible d’une amende. En voici quelques-unes ; pour une circulation sur le trottoir, il vous sera demandé 35 euros, le non-respect d’un code de la route vous coûtera une amende, et pour un excès de vitesse, vous paierez 1 500 euros.

Quelques informations !

Certaines villes ont anticipé pour réglementer la circulation des EDPM. A Lyon, dans la ville, la vitesse est limitée à 8 km/h. A Paris, adepte des moyens de transport propres, mais contre l’anarchie, des mesures spéciales ont été prises : 135 euros pour circulation interdite (trottoir) et 35 euros pour stationnement gênant. 2500 places pour EDPM sont prévues. Adaptez votre véhicule aux normes requises, respectez les règles et profitez de votre véhicule sans craindre les amendes.

Sur quels critères choisir son hoverboard ?
La moto électrique, pour le plaisir des grands et des petits